15 août 2011

La Route du rock, bien plus qu'une tête d'affiche [1]

 

 La cure thermale du Fort St Père, part 1 12.08.11

 

C'est quand même pratique d'avoir un jour ferié un lendemain de festival. C'est moins cool quand on se rend compte le dernier jour à minuit que mon pass me donnait accès au festival sans me faire fouiller et que je pouvais rentrer et sortir comme je voulais. J'ai manqué ma carrière de passeur d'alcool.

(ça aurait jamais marché de toute façon le temps d'arriver j'aurais déjà tout bu)


Ce week-end on a découvert un autre aspect de St Père Marc en Poulet. C'est aussi une cure thermale spécialisée dans les soins des tympans, en bains et autres masques de boue compris dans le prix du billet évidemment. Les garagistes ont également du se faire plaisir pour sauver les quelques voitures embourbées samedi soir : quand La Route du Rock  te retient prisonnier tu ne peux plus la quitter.

Je n'ai pas assisté aux 1èrs concerts, pour des causes tout à fait normales que sont les apéros. Le seul groupe que j'ai regretté de manquer étant Low (dans une moindre mesure puisque je les avaient déjà vus, but still).

Vendredi 12 08 11, grandes affiches, grands et très bons groupes programmés. Sur le papier cela s'annonçait comme la meilleure soirée et elle le fût.

Pour commencer Sebadoh, je ne suis absolument pas fan de leurs productions studios. Le concert était correct, il y a ce petit côté destroy pas déplaisant des comparses Lou Barlow mais dans l'ensemble j'ai eu du mal à accrocher. Apparemment c'est mythique, mais je ne suis toujours pas convaincu pour moi à la limite Dinosaur Jr. est plus "mythique" que ça (et encore, je les classent juste dans les bons groupes des années 90's). Un concert correct donc de la musique que je n'aime pas particulièrement, on prend la température progressivement.

IMAG0169

Le concert suivant était LE groupe que je voulais voir. Attendues également par mal de festivaliers (ndr raciste : ce qui attendaient simplement les Kills ne sont pas considérés comme festivaliers, La Route du rock c'est bien plus qu'une tête d'affiche) : le retour Electrelane.

Il y avait peut-être un peu moins de tension, un peu moins d'hypnotisme que je ne l'aurais cru, j'avais peut-être trop entendu parler de leur dernier concert ici en 2007 avant de se séparer. Mais la qualité était présente. Les demoiselles se sont fait plaisir, on regrettera un peu la batterie simpliste dans certains passages mais quelles guitares, quels rythmes ! On a eu droit à un best of de leur discographie alors que demander de mieux ? Le set fût plutôt axé rock, légèrement moins atmosphérique qu'en studio mais qui suffit quand même à envoyer nos oreilles au 7ème ciel. La nuit tombe progressivement la scène baigne dan une lumière enchanteresse les guitares sont incisives, dissonnantes par moments mais pas agressives, les rythmes n'en finissent plus, stoppent, repartent en trombe, on saute de joie on en veut encore. Pas déçu par les anglaises, bien au contraire. Elles aussi d'ailleurs cela fait plaisir de savoir la scène de la route du rock toujours autant plébiscitée.

IMAG0170

IMAG0171IMAG0173

Posté par Kaliayev à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur La Route du rock, bien plus qu'une tête d'affiche [1]

Nouveau commentaire